La Princesse et la grenouille : le retour du dessin animé !

La_princesse_et_la_grenouille-affiche

Après mon adhésion au club des 300 d’Allociné, j’ai pu assister à la première représentation de la Princesse et la grenouille lors de la soirée « AlloCiné Family & Friends » du 6 janvier. Cette soirée était bien sympa avec toute la communauté cinéma qui me change des soirées marketing auxquelles je participe habituellement.
Bref, lors de la projection j’ai appris à ma grande satisfaction, que Walt Disney signait le grand retour du dessin animé en 2D et reprenait ses marques dans ce nouveau film de Ron Clements et John Musker. Première bonne nouvelle pour 2010 !

la_princesse_et_la_grenouille_reference

Un conte de fée
L’histoire se déroule à la nouvelle Orléans dans le célèbre quartier français de la ville au bord du Mississipi. Tania, petite fille qui rêve d’ouvrir son restaurant pour partager sa cuisine tant renommée dans le coin, cumule emploi et train de vie d’enfer. Sans compter sur l’arrivée d’un beau prince (Naveen) en ville, elle et sa meilleure amie Charlotte, rêvent de conte de fée et de vie de châteaux. Ce nouveau venu va alors bouleverser sa vie et l’emmener vers une folle aventure au fond du Bayou.

3643413rjzag

Elle fera alors la rencontre de nouveaux amis : Louis, le crocodile qui joue du jazz et Raymond « Ray » (légère ressemblance à Jimmy Cricket) qui va les éclairer tout au long de leur périple d’amphibiens ! Tout ces héros devront déjouer les pièges et les mauvais esprits du Docteur Faciliter pour réussir leur quête. Mais je ne vous en dis pas plus… et vous invite à vous rendre le 27 janvier en salle.

la-princesse-et-la-grenouille2

A mes yeux, ce conte de fée réunit tous les ingrédients d’un nouveau Disney légendaire, qui ravira les petits comme les grands. On retrouve bien dans ce dernier, l’univers Disney : musique, aventure, couleurs et traits de crayons que l’on connait bien et qui ont fait les chefs d’œuvre des années 90’ (Aladin, le Roi Lion, la Petite sirène…).
Avec la Princesse et la grenouille on retrouve un brin de nostalgie et un goût pour les dessins animés. Il est vrai que l’arrivée de la 3D m’avait fait décrocher des nouveaux films made in US. Pour conclure, je me suis amusé tout au long de la projection, cela m’a replongé dans l’univers Walt Disney de mon enfance, perdu depuis plusieurs années.

Ma note 7/10