[Critique] Radiostars : Le bon doss de la semaine

Bienvenue au Breakfast Club, voilà qui résume parfaitement Radiostars, le film de Romain Levy. Oui, parce qu’on s’y sent bien dans le breakfast Club en regardant ce film.

L’histoire : L’équipe du Breakfast Club anime une émission de radio matinale lorsqu’ils se retrouvent sur les routes de la province française pour essayer de faire remonter l’émission en mal d’audience.

En bref, Radiostars s’inscrit dans un registre de road movie sur l’univers de la radio. Que l’on a pas forcement l’habitude de voir au cinéma. Le film s’intéresse particulièrement à la Radio qui nous laisse penser un court instant à une biopic de Manu Payet. Mais il n’en est rien.

De jeunes talents font leur apparition sur grand écran : Douglas Attal, Come Levin, Benjamin Laverhne tous très prometteurs. Accompagnés de Clovis Cornillac qui signe ici l’un de ses meilleurs films à mes yeux.

Avec Radiostars c’est barres de rire garanties toute la soirée, et je suis content de voir que la jeunesse du cinéma français n’est pas morte et que au contraire veut montrer des choses, à l’image de son réalisateur et producteur qui réalise la un beau long métrage. Belle concurrence avec le Marsupilami de Chabat.

Le film va se propager comme une onde de choc dans les salles aujourd’hui !

Ma note : 8/10 (Ruez vous en salles)