[Critique] Le loup de Wall Street

le-loup-de wall street

Dans son dernier film Martin Scorsese met en scène l’une des figures de la finance de wall street Jordan Belfort, un courtier en bourse mégalo pour qui l’argent devient obsessionnel. Interprété par Leonardo DiCaprio époustouflant, Scorsese nous dévoile ici l’ascension et la chute d’un trader fou du fric. ScorseseDiCaprio, voilà une recette bien huilée qui a déjà fait ses preuves à quatre reprises dans Aviator, Gang of New York, Shutter Island et Les infiltrés. Les deux hommes forment un duo d’enfer qui se vérifie encore une fois dans Le loup de wall street.

wolf of wall strett

Si Di Caprio crève l’écran, il dépense une énergie folle à incarner ce personnage séduisant et détestable passant d’un jeune diplômé naïf à ce loup insolant et drogué. Omniprésent tout au long du film, la montée en puissance du personne est stupéfiante et nous fait presque tenir en haleine pendant les 3 heures de ce trip sous pilules et cocaïne.

De son coté Scorsese, s’efforce avec plaisir de nous montrer les excès des années 90 : putes, drogues et Dollars sont les véritables maîtres mots du film. Mais 3 heures… c’est long, parfois trop long. Le loup de wall street traîne en longueur en essayant de jouer sur tous les fronts. A la fois biopic, comédie, drame et policier le film perd rapidement de son intérêt sans véritablement savoir ou le réalisateur veut nous emmener. D’autant plus que certaines scènes auraient pu largement avoir leur place dans les bonus du DVD et raccourcir le film d’une bonne heure.

di caprio loup de wall street

Malgré tout, Le loup de wall street est une bonne comédie hilarante et absurde qui fait passer un bon moment de cinéma, grâce encore une fois à l’alliance de Scoresese-DiCaprio avec un montage ultra-dynamique permettant au film de nous emporter dans cette folie de la fête et des abus d’une Amérique capitaliste.

Ma note : 8/10

Commentaires

  1. […] avions plutôt bien terminé l’année en matière de biographie puisqu’avec Mandela et Le loup de Wall Street, l’année 2013 signée ici deux de ses meilleurs […]